C’était mon père.

Rendez-vous avec Willy, le héros de son dernier roman…

Autres romans :

Le Passage de la Montagne

Petits blancs, vous serez tous mangés

L’araignée, le Lièvre, et autres héros de la brousse

Jean Chatenet a été auteur à la radio et à la télévision, après avoir été assistant technique de programmes en Afrique. Romancier (Petits Blancs, vous serez tous mangés, Le Passage de la montagne,…), scénariste-dialoguiste (Ardéchois Cœur Fidèle, en collaboration avec Jean Cosmos, Des Grives aux loups, d’après Claude Michelet, Le Noeud de vipères, d’après François Mauriac, Le Diable aussi a des ailes,…). 7 d’Or et deux fois Prix de la Critique.

“Mon parcours d’écrivain, s’est déroulé jusqu’en 1998 par l’entremise des Éditions du Seuil : ‘L’Étrange nuit d’un garçon rangé’, ‘Comicos ou l’Envers du décor’, ‘Mémoire d’un sybarite’, ‘Le Cœur double’, ‘Petits Blancs, vous serez tous mangés’, ‘Ma Chair entre mes dents’, ‘Le Passage de la montagne’. Également le roman d’Ardéchois Cœur Fidèle, paru aux éditions Lattès et réédité en 2001 aux éditions De Borée. Un succès notable : “Petits Blancs, vous serez tous mangés”, que les Éditions Grandvaux m’ont fait l’amitié de rééditer en 2008 avec “L’Araignée, le Lièvre et autres héros de la brousse” – recueil de contes collectés durant mon séjour en Côte d’Ivoire comme assistant technique de programmes auprès de la Radio Télévision Ivoirienne voici… quelques décennies. Petits Blancs est devenu un classique de l’Afrique francophone, et reste le livre de chevet de bon nombre d’expatriés. Fils de comédien, je me suis également intéressé de près au théâtre au cours de mes jeunes années. J’ai ainsi participé à la naissance de la compagnie dramatique La Guilde – devenue plus tard le Théâtre de l’Est Parisien, aujourd’hui Théâtre de la Colline – où j’ai fait mes débuts d’auteur. Ma carrière de comédien, elle, s’est arrêtée le jour où Jacques Audiberti, s’attardant sur mon jeu dans La Vérité suspecte, écrivit que j’avais l’air d’une endive pétrifiée, ce qui était peut-être excessif. J’ai eu la chance, un peu plus tard, d’être joué au théâtre de La Madeleine : la pièce, une comédie, s’intitulait Galapagos, et était interprétée notamment par Bernard Blier, Gérard Depardieu et Nathalie Baye, ces deux derniers à leurs débuts. Puis j’ai commencé à écrire pour la télévision, ce qui était nettement plus reposant. Je ne l’ai quittée que pour revenir au roman, en 1998, avec ‘Le Passage de la montagne’. “